Joseph Cotton – Cotton Gold

By Pearo
In News
Juin 28th, 2019
0 Comments
387 Views

Crédits album Textes : Joseph Cotton
Compositions : Green Mafia Beats & Kultcha B
Choeurs : Dominique Larose
Guitare : Fred Rifle Basse : David Jacob
Cuivres : Faya Horns
Label : Dig Studio Music

*Sortie : 14 Juin 2019* 

Joseph Cotton est l’un des deejays jamaïcains les plus appréciés du public français. Ses collaborations géniales avec Biga Ranx (c’est d’ailleurs lui qui a révélé le jeune prodige français avec le freestyle viral Air France Anthem), Manudigital ou Atili Bandalero l’ont fait connaître au pays de Raggasonic et de Nuttea, mais c’est en Jamaïque que l’artiste a fait ses classes aux côtés des producteurs légendaires Joe Gibbs ou Harry Muddie sous le pseudo Jah Walton. Auteur de près d’une vingtaine d’albums depuis ses débuts au milieu des années 1970, Joseph Cotton revient avec un nouvel opus 100 % dancehall produit par le label parisien Dig Studio Music et intitulé COTTON GOLD.
Cotton est un amoureux de la France et cet album en est la preuve. Installé à Paris depuis de nombreuses années, le deejay rend hommage au milieu reggae francophone en citant les sound systems et activistes les plus fervents sur France A We Groung. Il raconte son expérience sur Jamaican A Paris à la manière de Sting avec Englishman in New York et n’hésite pas à solliciter le tout jeune duo français S’n’K pour un featuring incroyable d’énergie (Leave Woman People).

Cotton n’oublie pas ses racines pour autant. Les clins d’oeil à sa culture sont nombreux à commencer par le premier titre, General, sur lequel l’artiste reprend la célèbre intro de son tune What is This samplé par Drake (Energy). De sa carrière de policier sur son île natale, le deejay a gardé la rigueur et la férocité. Tout le paradoxe de la Jamaïque s’incarne dans son style hardcore posé sur des instrus tout aussi radicales signées Green Mafia Beat et Kultcha B : on passe des messages conscients (l’anti-armes à feu Jamaica Cool Runnings) aux paroles plus crues (Lolo, un surnom français pour les poitrines féminines adopté par Cotton), du divertissement (Portmore) aux « reality tunes » plus sombres (Dem Bruk), du style lover (For Your Eyes Only) à une attitude très rude-boy (Girls Anthem). On note par ailleurs les participations puissantes de K’Njah et Steph Pocket respectivement sur les titres Still Cotton et Hardcore Lovin.
Les 16 titres de l’opus sont taillés pour la danse. A plus de 60 ans, Joseph Cotton prouve qu’il sait s’exprimer sur une musique résolument moderne d’une voix tranchante et d’un flow précis. Le dancehall lui sied à merveille, mais qui en doutait ?
A n’en pas douter, COTTON GOLD risque de faire date.

 

Tracklist
1 – General
2 – Lolo
3 – Jamaica Cool Runnings
4 – France A We Groung
5 – Dem Bruk
6 – Fly Cotton
7 – Girls Anthem
8 – Still Cotton ft K’Njah
9 – Kind Lips
10 – Leave Woman People ft SNK
11 – Jamaican A Paris
12 – Portmore
13 – For Your Eyes Only
14 – Rich
15 – Hardcord Lovin ft Steph Pocket
16 – Born Delighted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.